Actualités

Le CEGLA présente le nouveau Guide de modules du Master en
« DÉCENTRALISATION ET GOUVERNANCE LOCALE »

“ Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite” dixit Henry FORD. Depuis bientôt deux ans, nous travaillons avec les spécialistes de la gouvernance locale en Afrique occidentale pour donner corps au projet germano-ouest africain du Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA) au Mali, au Niger et au Sénégal.
La réalisation du Guide des modules du nouveau Master « Décentralisation et Gouvernance Locale » est une étape cruciale de notre projet. Il s’agit là d’un gage précieux pour la qualité à laquelle nous aspirions à travers un tel programme de formation de master. À cette occasion, nous voudrions exprimer notre gratitude aux enseignants, chercheurs et autres formateurs des pays partenaires (Allemagne, Mali, Niger et Sénégal). Nos remerciements vont notamment aux spécialistes de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB), de l’Université Abdou Moumouni de Niamey (UAMN) et du Centre Africain d’Études Supérieures en Gestion de Dakar (CESAG), ainsi que du Laboratoire d’Études et de Recherches sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local de Niamey (LASDEL), de l’Institut Arnold Bergsträsser à l’Université de Fribourg-en-Brisgau (ABI) et de l’Université des Sciences Administratives Appliquées de Kehl (UK) qui ont travaillé pour donner corps aux Unités d’enseignement et modules contenus dans ce document. Ils soutiennent le CEGLA dans son projet de contribuer à la formation des élites de demain en matière de bonne gouvernance locale en Afrique. Nous leurs adressons nos remerciements pour la disponibilité, les apports notables et la collaboration constructive lors des nombreux travaux et ateliers du CEGLA.

Colloque scientifique international à Bamako (Mali), 1er au 3 Décembre 2020
Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest

Colloque hybride: sur place à Bamako (CFCT) et en ligne!

C’est avec grand plaisir que nous vous présentons le programme  du colloque.

Les dix dernières années ont vu la situation au Sahel se dégrader fortement au plan sécuritaire. Malgré leurs différences, les zones rurales du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad sont prises dans un piège de pauvreté, cercle vicieux où insécurité et instabilité s’entretiennent mutuellement. Faute d’actions décisives des pouvoirs publics, appuyés par la communauté internationale, ces territoires traversent un enchaînement de conflits dont ils ont le plus grand mal à s’extraire.

L’insécurité au Sahel est aggravée par une crise socio-économique persistante. Les peuples du Sahel sont touchés par des conflits multidimensionnels récurrents. Un afflux d’armes à la suite de la révolution libyenne en 2011 a engendré un trafic de tout genre. Ils souffrent également d’un sous-développement chronique, d’une insécurité alimentaire persistante, de mauvaises conditions climatiques et de nouvelles menaces posées par une migration clandestine de plus en plus dangereuse vers l’Europe. De plus, la fracture entre les citoyens et une élite politique distante parfois prédatrice affaiblit davantage le tissu social et freine les efforts de consolidation de la paix et de développement durables dans la région. Cette situation se traduit par une marginalisation politique et économique endémique d’une grande partie de la population (MIREILLE AFFA’A MINDZIE, 2015).

L’insécurité et l’instabilité au Sahel découlent de la menace croissante que représentent le terrorisme et l’extrémisme violent et de sa propagation dans les pays et régions environnants. Celles-ci sont aggravées – ou provoquées – par les faibles progrès de développement dans les pays du Sahel et les conséquences du changement climatique sur la sécurité alimentaire, les flux migratoires et les conflits liés aux terres et aux ressources naturelles.

La paix au Sahel, intimement corrélée au développement de ces territoires en cours de peuplement rapide, est un bien public dont l’intérêt déborde le continent africain. La situation est devenue alarmante. L’inquiétude est aujourd’hui largement partagée par les experts du Sahel au sein des milieux de la recherche, de la diplomatie, de l’humanitaire, de la sécurité et du développement. Ces communautés professionnelles ont trop peu d’occasions de réflexions conjointes.

Les conflits violents au Sahel ont des causes à la fois externes et internes ; ils sont favorisés par de multiples fragmentations des sociétés sahéliennes ; ils éclatent sur fond d’institutions (formelles, informelles et hybrides) défaillantes. De surcroît, le manque de perspectives de développement économique et social, et les dégradations environnementales contribuent à la multiplication de facteurs de vulnérabilité constituant le terreau de la crise et de la violence (Allier sécurité et développement Plaidoyer pour le Sahel, Ferdi, 2016).

Une telle orientation suggère à priori qu’on jette un regard sur les axes et réflexions intéressant les uns que les autres. Le CEGLA se saisit de cette occasion pour organiser, après le colloque de Niamey sur la fonction publique territoriale : dynamiques des acteurs, enjeux et développement local en 2019, un colloque international à Bamako sur la thématique « Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest ». Ce colloque va réunir les acteurs et les partenaires afin de réfléchir sur les pratiques, logiques et solutions ainsi que le rôle des collectivités territorialespour le maintien de la paix et de la sécurité.

Dates du colloque: 1er au 3 Décembre 2020
Inscription pour le colloque en ligne (ZOOM): par simple email à contact[at]cegla.network
en précisant votre Nom, Prénom, Organisation
Frais d’inscription: Gratuit grace au financement propre de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) et de la coopération allemande (DAAD et GIZ)
Programme  du colloque.

Le Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique lance régulièrement des appels à candidature de bourses pour une formation master au sein de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, Mali.

Ces bourses ont pour but le financement de la formation master en décentralisation et développement local pour une durée de 2 ans.

De plus amples informations sont régulièrement communiquées ici. En attendant, nous vous invitons à consulter notre site internet régulièrement.

Le Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique offre régulièrement des bourses doctorales pour les chercheurs désireux de mener dans l’une des universités partenaires au centre, des recherches relatives à la décentralisation ou à la gouvernance locale.

La thématique de recherche doit avoir un lien avec les axes de recherche du CEGLA.

De plus amples informations sont régulièrement communiquées ici. En attendant, nous vous invitons à consulter notre site internet régulièrement.

Lancement de la Bourse Pro du CEGLA

Dans le cadre des activités du Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA), nous sommes heureux de porter à votre connaissance le lancement de 4 bourses de formation Master en « Décentralisation et Gouvernance Locale » financées par l’Office Allemand d’Echanges Universitaires (DAAD) destinées aux agents des collectivités territoriales du Mali et du Niger.

L’ensemble des modalités à respecter et des documents à fournir pour le dossier de candidature se trouve dans les documents suivants:

Veuillez noter que seuls les candidats ayants obtenus leur diplôme de licence  durant les 06 dernières années (2014 – 2020) sont admissibles pour la bourse.

Nous vous serions très reconnaissant de bien vouloir faire une large diffusion de l’appel à candidature. 

Appel à candidature national pour un stage remuneré – Stagiaire chargé du management de la qualité – CEGLA Niamey

Le programme African Excellence du DAAD à travers le Centre d’Excellence pour la Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA) recherche un ou une (1) stagiaire-chargé du management de la qualité pour son antenne de Niamey (CEGLA Niamey), sis à la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, NIGER.

Pour plus de détails, veuillez consulter l’appel à candidature en cliquant sur le lien suivant : https://cegla.network/wp-content/uploads/2020/09/AO-STAGIAIRE-CHARGE-DU-MANAGEMENT-DE-LA-QUALITE.pdf

Appel à candidature national pour un stage remuneré– Stagiaire Assistant administratif – CEGLA Niamey – 

Le programme African Excellence du DAAD à travers le Centre d’Excellence pour la Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA) recherche un ou une (1) stagiaire-assistant administratif pour son antenne de Niamey (CEGLA Niamey), sis à la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, NIGER.

Pour plus de détails, veuillez consulter l’appel à candidature en cliquant sur le lien suivant : https://cegla.network/wp-content/uploads/2020/09/AO-STAGIAIRE-ASSISTANT-ADMINISTRATIF.pdf

Appel à candidature national pour un stage remuneré– Stagiaire chargé de communication et Marketing – CEGLA Niamey 

Le programme African Excellence du DAAD à travers le Centre d’Excellence pour la Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA) recherche un ou une (1) stagiaire-chargé de communication et marketing pour son antenne de Niamey (CEGLA Niamey), sis à la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, NIGER.

Pour plus de détails, veuillez consulter l’appel à candidature en cliquant sur le lien suivant : https://cegla.network/wp-content/uploads/2020/09/AO-STAGIAIRE-CHARGE-DE-COMMUNICATION-ET-MARKETING.pdf

Appel à candidature pour les bourses de formation Master en « Décentralisation et Gouvernance Locale » du DAAD CEGLA 2020 (Bamako / Niamey)

Dans le cadre des activités du Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA), nous sommes heureux de porter à votre connaissance le lancement de bourses de formation Master en « Décentralisation et Gouvernance Locale » financées par l’Office Allemand d’Echanges Universitaires (DAAD).

L’ensemble des modalités à respecter et des documents à fournir pour le dossier de candidature se trouve dans les fichiers joints. 

 DAAD CEGLA Appel à candidature international bourse de formation Master … (1)DAAD CEGLA Appel à candidature international bourse de formation Master …DAAD CEGLA Appel à candidature national bourse de formation Master de Ba…DAAD CEGLA Appel à candidature national bourse de formation Master de Ni…Annexe 1 Formulaire de candidature Bourse Master CEGLA 2020Annexe 2 Model de CV Bourse Master CEGLA 2020

 

 

Appel a candidature Bourse doctorale CEGLA 2020

Dans le cadre des activités du Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA), nous sommes heureux de porter à votre connaissance le lancement de bourses doctorales financées par l’Office Allemand d’Echanges Universitaires (DAAD). Les candidatures sont attendues jusqu’à la date limite fixée au 15 Octobre 2020. Les dossiers doivent être envoyés uniquement par voie électronique à l’adresse suivante : bourse[at]cegla.network 

L’ensemble des modalités à respecter et des documents à fournir pour le dossier de candidature se trouvent dans le document suivant: Appel à candidature Bourse doctorale CEGLA 2020 

Nous vous serions très reconnaissant de bien vouloir faire une large diffusion de l’appel à candidature.

Veuillez trouver ici le formulaires a remplir en version word:   Annexe 1 Formulaire de candidature Bourse doctorale CEGLA 2020  Annexe 2 Model de CV Bourse doctorale CEGLA 2020 

Appel à communication pour un colloque scientifique international Bamako Novembre – Décembre 2020 Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest

Le développement local, la paix et la sécurité est une problématique à multiples dimensions qui nécessite un regard croisé d’acteurs venant de divers horizons.

L’insécurité et l’instabilité au Sahel découlent de la menace croissante que représentent le terrorisme et l’extrémisme violent et de sa propagation dans les pays et régions environnants. Elles sont aggravées ou provoquées par les faibles progrès de développement dans les pays du Sahel et les conséquences du changement climatique sur la sécurité alimentaire, les flux migratoires et les conflits liés aux terres et aux ressources. Les collectivités territoriales sont concernées en premier lieu et peuvent aussi devenir des acteurs importants dans la recherche de solutions pour la protection des populations locales qui sont gravement affectées par ces développements. La paix au Sahel, intimement corrélée au développement de ces territoires en cours de peuplement rapide, est un bien public dont l’intérêt déborde le continent africain. La situation est devenue alarmante. Alors que l’inquiétude est aujourd’hui largement partagée par les experts du Sahel au sein des milieux de la recherche, de la diplomatie, de l’humanitaire, de la sécurité et du développement, ces communautés professionnelles ont trop peu d’occasions de réflexions conjointes. Le Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA) se saisit de l’occasion qui se présente pour organiser, après le colloque de Niamey sur la fonction publique territoriale :

dynamiques des acteurs, enjeux et développement local en 2019, un colloque international à Bamako sur la thématique «Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest », qui réunit les scientifiques, les acteurs et les partenaires afin de réfléchir sur les pratiques, logiques et solutions. Une telle orientation suggère à priori qu’on jette un regard sur des axes de réflexions intéressantes les uns ainsi que les autres :

1. Paix, sécurité et développement local durable ;

2. Paix, sécurité et développement économique local ;

3. Paix, sécurité et gouvernance locale ;

4. Paix, sécurité et développement politique local ;

5. Paix, sécurité et politique publique locale ;

6. Paix, sécurité et aménagement du territoire ;

7. Genre, paix et sécurité dans le développement local ;

8. Coopération, partenariat et développement local ;

9. Aspects historiques et sociologiques des dynamiques conflictuelles locales ;

10. Paix, sécurité locale et droits humains ;

11. Enjeux sécuritaires locaux et nouvelles technologies de l’information et de la communication et réseaux sociaux ;

12. Les mécanismes locaux de résolution des conflits.

Au total une trentaine de communications seront présentées. Elles feront l’objet d’échanges dont les conclusions seront intégrées (après le colloque) aux travaux présentés en vue d’une publication dans le cadre des actes du colloque.

Ce colloque, organisé dans le cadre des activités du CEGLA, est ouvert aux enseignants-chercheurs, aux chercheurs, aux professionnels de l’administration (centrale et locale), des agents locaux, des services de sécurité, aux bailleurs de fonds dans les domaines de la sécurité, du développement et de la paix, etc. Il se veut un lieu d’échanges entre praticiens et scientifiques.

Les propositions de communication sont attendues jusqu’au 26 juillet 2020 au secrétariat et au Président du comité scientifique du colloque. Le projet de communication doit être un résumé d’une page maximum.

Les propositions feront l’objet d’une sélection par un comité scientifique qui communiquera les résultats de ses travaux au plus tard le 31 juillet 2020. Les manuscrits définitifs sont attendus pour le 30 septembre 2020. Le colloque se tiendra pendant deux jours au mois de novembre ou décembre 2020.

Contacts :

Pr. Bakary CAMARA, Président du comité scientifique : baka2cam2@yahoo.com

Secrétariat : colloqueceglabamako@gmail.com

Vidéo sur le Colloque internationale du CEGLA à Niamey

Du 27 au 29 novembre le CEGLA a tenu le Colloque internationale à Niamey qui a porté cette année sur le thème de ” la fonction publique territoriale : dynamiques des acteurs, enjeux et développement local”. Veuillez regarder le vidéo sur cette évènement vitale et enrichissante

Appel à candidature Session CABLES – Formation en renforcement de capacités en ingénierie de la formation du 14 au 19/10/2019 à Accra

Le Centre d’Excellence Germano-Sud-Africain pour le Management, la Recherche et la Supervision Pédagogique (CERM-ESA) organise une formation de renforcement de capacités en ingénierie de la formation du 14 au 19/10/2019 à Accra au GHANA. A cet effet, le programme African Excellence du DAAD à travers le Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique offre deux places avec prise en charge pour chacune de ses trois universités partenaires (UAM de Niamey, USJPB de Bamako et le CESAG de Dakar).

Appel à candidature national pour une (1) bourse de formation Master en « Décentralisation et Gouvernance Locale » à la FSJP de l’UAM

 
Le programme African Excellence du DAAD à travers le Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique offre une (1) bourse d’étude pour un étudiant de nationalité nigérienne dans le cadre du Master en « Décentralisation et Gouvernance Locale » à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, NIGER.
Pour plus de détails, veuillez consulter l’appel à candidature.
 
Appel à candidature international pour une (1) bourse de formation Master en « Décentralisation et Gouvernance Locale » à la FSJP de l’UAM Niamey
 
 Le programme African Excellence du DAAD à travers le Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique offre une (1) bourse d’étude pour un ressortissant d’autres pays africains (non-Nigérien) dans le cadre du Master en « Décentralisation et Gouvernance Locale » à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, NIGER.
Pour plus de détails, veuillez consulter l’appel à candidature.