Partenaires

CESAG

Le CESAG est un Etablissement Public International spécialisé dans la formation, le conseil et la recherche en gestion. Crée en 1985, il s’est rapidement hissé au rang des meilleures écoles de management en Afrique et constitue aujourd’hui une véritable alternative aux grandes écoles de management du Nord.

Notre mission est de contribuer à l’intégration régionale, par la formation, la consultation et la recherche en management, pour le développement durable de l’Afrique. Afin de répondre à cette mission, le CESAG s’est engagé dans un processus de repositionnement stratégique avec pour contrat de performance, d’en faire un établissement d’enseignement supérieur et de recherche à stature internationale. Pour ce faire, le Centre s’est doté d’une nouvelle vision, de nouvelles valeurs organisationnelles et d’une offre pédagogique revisitée et réadaptée aux tendances du marché international. Ces perspectives sont soutenues par des leviers de performance centrés sur la bonne gouvernance, l’Assurance-Qualité et la Gestion Axée sur les Résultats (GAR).

Comme vision, nous ambitionnons de positionner le CESAG comme : « L’école de management africaine, de référence mondiale, accessible à toutes les couches sociales, intégrée à un réseau d’institutions prestigieuses, dirigée par une équipe compétente et engagée, laquelle utilise une technologie de pointe dans un environnement de travail paisible où règnent la transparence et l’équité, pour mettre à la disposition du continent une élite professionnelle de managers ».

USJPB

L’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) est un établissement public qui fut créée par l’ordonnance N°022/PRM du 28 septembre 2011 à la suite de la scission de l’Université de Bamako en quatre entités distinctes (site de l’agence universitaire de la francophonie).

UAM

Créé en 1971, le Centre d’enseignement supérieur de Niamey est devenu l’université de Niamey en 1973, et a pris le nom d’université Abdou-Moumouni en 1992.

Le nom actuel de l’université est un hommage à Abdou Moumouni, professeur de physique,  recteur de l’établissement entre 1979 et 1983.

L’UAM est composée de cinq facultés, de trois instituts de recherche, de trois instituts universitaires de technologie et d’une école.

L'université des sciences appliquées de Kehl

L’université des sciences appliquées pour l’administration publique fut fondée en 1971 par l’état de Baden-Württemberg. La première tâche-clé est la formation initiale pour les fonctionnaires et les employés qui reprendre les rôles de middle management et de management supérieur dans l’administration publique. L’Université donne à tous les étudiants de larges compétences de base et de savoir pour le management moderne public. Durant le dernier semestre des études il y a un degré de spécialisation dans des thématiques spécifiques du travail de l’administration publique.

La seconde tâche-clé est d’offrir de nouveaux services de formation pour le staff des autorités locales et régionales. Associés à l’université se trouvent l’Académie Kehl pour la formation continue et l’Euro-Institut Kehl-Strasbourg, qui forme principalement du personnel des administrations publiques de France, d’Allemagne et de Suisse. La recherche appliquée est aussi conduite à l’Université.

Il y a approximativement 35 professeurs permanents en temps plein et à peu près 150 professeurs à temps partiel à l’Université. Elle offre aux membres de l’ENTO, au Conseil de l’Europe et à l’Union Européenne ; l’organisation de séminaires internationaux et l’université d’été, des missions des experts, et une coopération dans la recherche de projets. L’Université est jumelée avec différentes institutions publiques et privées partout dans le monde. Les activités principales résultants de ce partenariat actif sont les échanges de professeurs et d’étudiants, des séminaires joints et des ateliers, des visites d’études et de développement de coopération des matériels d’enseignement de curricula. Formation, développement de l’organisation et du personnel et la consultation de projets sont implémentés dans le niveau local, régional, national et européen.

LASDEL

Le LASDEL est un laboratoire nigérien et béninois de recherche en sciences sociales, menant des travaux qualitatifs à base empirique (enquêtes de terrain de type socio-anthropologique), selon des normes de qualité internationale, fondé en 2001 à Niamey (Niger), puis étendu en 2004 à Parakou (Bénin).

Il regroupe actuellement, sur le total des deux sites, vingt-six chercheurs africains; onze sont titulaires d’un doctorat (dont 2 sont habilités à diriger des thèses). Tous les autres sont titulaires au minimum d’un Diplôme d’études approfondies (DEA) ou Mastère, et en cours de doctorat.

Il a un conseil scientifique international de huit membres, et a signé des conventions de partenariat avec l’Université Abdou Moumouni de Niamey (Niger), l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin), l’Université de Parakou (Bénin), l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (France), l’Institut de Recherche pour le Développement (France), et le Centre d’études africaines de Leiden (Pays-Bas).

Le LASDEL collabore, dans le cadre de ses programmes de recherches au Niger, au Mali, au Burkina Faso, au Ghana et au Bénin, avec de nombreux chercheurs et institutions de recherches, en Afrique (ISH au Mali; Université de Legon au Ghana, Ace-Recit au Burkina Faso) et ailleurs (Université de Roskilde, Danemark; Université de Mainz, Allemagne; Université d’Uppsala, Suède; EHESS et IRD, France; Université de Genève, Suisse; Université de Louvain-La-Neuve, Belgique; ODI, Royaume Uni; Université de Floride, USA).

ABI

L’Institut Arnold Bergstraesser (ABI) est l’un des instituts de recherche les plus importants en Allemagne dans le domaine de la recherche régionale comparative.

En tant qu’institution de recherche indépendante à but non lucratif, elle est affiliée à l’Université de Fribourg. L’institut a été fondé en 1960 par le professeur de science politique et de sociologie de l’Université de Fribourg, Arnold Bergstraesser. En plus des salles de conférence, le bâtiment indépendant offre un espace de bureau pour les scientifiques en visite. L’institut reçoit son financement de base de l’état du Bade-Wurtemberg. Des fonds supplémentaires provenant de tiers sont collectés par l’intermédiaire d’institutions scientifiques et d’organisations de développement.

L’objectif scientifique de l’institut est la transformation du pouvoir, des structures étatiques et des conflits sociaux en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Les principaux domaines de recherche sont les suivants :

  • Conflits et fragilité
  • La gouvernance comme processus de négociation
  • Vol et migration

L’institut se distingue par son approche comparative et interdisciplinaire ainsi que par son mélange de méthodes. La recherche sur le terrain, l’expertise régionale approfondie et les contextes régionaux sont au centre des préoccupations.

La bibliothèque ABI est spécialisée dans les changements politiques, sociaux et culturels en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient. Avec un stock de 85 000 monographies et 150 revues, il constitue l’une des plus importantes collections dans le domaine du développement et de la recherche régionale en Allemagne.

DAAD

Le DAAD (Deutscher Akademischer Austauschdienst, Office allemand d’échanges universitaires) est une association de droit privé dont les membres sont les établissements d’enseignement supérieur allemands ainsi que les représentants de leurs étudiants. Il a pour mission de promouvoir la coopération universitaire entre l’Allemagne et l’étrangère grâce, en particulier, à des échanges d’étudiants, de chercheurs et d’enseignants.